Le Maroc en Afrique : un rôle majeur

19/02/2014
Le Maroc en Afrique : un rôle majeur

Le roi du Maroc, Mohammed VI, vient d’entamer une grande tournée de visites officielles dans plusieurs États africains. Bien que non membre de l’Union africaine en raison du soutien apporté par celle-ci au Polisario, le Maroc est appelé à jouer un rôle majeur dans la stabilisation de l’Afrique francophone.

Ses apports sont multiples.

Il diffuse un islam tolérant et ouvert susceptible de combattre l’extrémisme d’Al Quaida. Ainsi Rabat accueille 500 imams maliens dans le cadre d’un plan de formation au sein des institutions religieuses. L’intervention militaire de la France ne suffit pas. Il faut entretenir et respecter les spécificités culturelles.

Le Maroc qui a su trouver un juste équilibre entre les vertus démocratiques et la nécessaire autorité de l’Etat offre également un modèle constitutionnel   aux Etats africains déchirés par l’anarchie.

La puissance de  l’économie marocaine rayonne aussi dans les pays africains à travers des entreprises performantes et un puissant réseau bancaire.

Il faudra que, tôt ou tard, l’Union africaine corrige sa bévue et intègre cette grande puissance africaine qu’est le  Maroc.

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.

Un festival qui a de la tenue

Culture

Le FIMO228, le Festival international de la mode au Togo, aura lieu du 20 au 25 février à Lomé, a indiqué mercredi son concepteur Jacques Logoh.

La rougeole est encore très présente au Togo

Santé

Une nouvelle campagne de vaccination contre la rougeole, destinée aux enfants de 6 mois à 14 ans, se déroulera du 12 au 18 février au plan national.

Valoriser les oeuvres des créateurs togolais

Culture

L’ambassadeur du Togo à Paris, Calixte Batossie Madjoulba, a réuni mardi soir plusieurs centaines d’invités pour le vernissage de l’exposition ‘Art’borescence’.