Le choc des présidentielles

17/01/2008
Le choc des présidentielles

Alors que se tient le sommet des Chefs d'Etat de l'UEMOA, il est intéressant de se pencher sur la situation de la Côte d'Ivoire, un maillon essentiel de l'économie ouest africaine. Le pays est en convalescence après avoir connu une longue partition de fait. Le mandat du Chef de l'Etat a expiré sans que des élections présidentielles aient pu être organisées. Depuis, cet Etat vit sous une sorte d'administration internationale puisque le mandat du Président a été prorogé par une résolution de l'ONU.

Par ailleurs, le Conseil de sécurité de l'ONU, le 16 janvier 2008, a prolongé jusqu'au 30 juillet le mandat de sa mission en Côte d'Ivoire, l'Onuci, forte de 8.000 hommes, afin de soutenir la tenue d'élections en juin.La situation est donc encore précaire et mérite toute l'attention car la moindre anicroche peut faire renaître la guerre civile. L'exemple du Kenya démontre que les élections attisent les tensions. Il faut donc mettre en place à l'avance des procédures de conciliation et de médiation et organiser les conditions de la transparence.

Le Togo a pris une certaine avance dans ce domaine.

Koffi Souza

En photo : le Premier ministre ivoirien Guillaume Soro

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !