Le dialogue intertogolais

06/10/2011
Le dialogue intertogolais

Les canaux de l’ouverture politique sont divers au Togo.

Le principal terrain de délibération est naturellement l’Assemblée. La participation du principal parti de l’opposition au gouvernement a modifié la donne. Désormais l’UFC est associée au fonctionnement du pouvoir. 

Mais une ouverture plus large a été souhaitée. Telle est la mission du Cadre permanent de dialogue et de concertation rénovée (CPDC) qui s’est réuni à Lomé en présence des représentants de la plupart des partis politiques. L’ordre du jour a porté essentiellement sur Ies recommandations de la mission d’observation électorale de l’Union européenne (UE) et sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Cependant deux partis, le CAR et  l’ANC, ont refusé de participer à ces délibérations. C’est pourquoi les membres du CPDC ont demandé à l’ensemble des formations politiques d’intégrer la structure afin que de larges discussions se déroulent dans un esprit consensuel. 

Le dialogue est un des piliers de la démocratie et refuser la libre discussion c’est se placer en dehors du libre jeu démocratique.

Les absents ont toujours tort.  

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.