Le fleuve et le torrent

03/09/2012
Le fleuve et le torrent

La liberté de manifestation n’est le monopole de personne. 

Ces jours-ci une marée humaine composée de plusieurs milliers de personnes a défilé dans le calme et la bonne humeur dans les rues de Lomé.

Le cortège était impressionnant à plusieurs titres.

Par le nombre de citoyennes et de citoyens qui se sont spontanément rassemblés sans aucun tapage médiatique.

Par la joie et la bonne humeur qu’affichaient participantes et participants La musique adoucissait le cortège.

Par l’ordre parfait constaté tout au long de la réunion : ici pas de casses, pas de violences mais un grand respect pour les personnes et les biens publics.

Par le soutien déterminé apporté à la politique du pouvoir. Partisans d’UNIR, membres de la société civile, modestes travailleurs souhaitaient marquer leur résolution  d’appuyer l’action du président togolais, Faure Gnassingbé et leur ras le bol face aux injures et diffamations semées par des irresponsables depuis des semaines.

C’était comme un long fleuve tranquille qui a sillonné la ville de la Colombe de la Paix à la place de l’Indépendance.

Ce cortège remettait à sa juste place le torrent chargé d’eaux boueuses qui tente de submerger depuis trop longtemps le pays avec son cortège de groupuscules auto proclamés, ses violences et ses casses ,son pessimisme si loin des réalités.

On se prenait pourtant à rêver que, pour le grand bien du Togo, le torrent trouve sa voie pour rejoindre le fleuve. 

L’espérance dans l’avenir repose sur cet espoir de métissage dans la paix, l’union et le respect des différences.

Koffi Souza

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.