Le malheur des enfants africains

04/08/2010
Le malheur des enfants africains

Le récent sommet de Kampala s'est préoccupé du sort des enfants africains. Les chefs d'Etat de l'UA ont consacré un après-midi de débats à la santé maternelle et infantile .Avec un peu plus de moyens, on aurait pu éviter la mort de 170.000 enfants africains et de 10.000 mères.

La moitié des décès de mères et d'enfants dans le monde survient en Afrique, qui ne représente pourtant que 12 % de la population mondiale.

L'immense majorité de ces décès -- 4,5 millions d'enfants et 265.000 mères chaque année-- serait évitée avec des soins médicaux adaptés lors de l'accouchement et dans les mois suivants. Seuls quatre des 53 pays africains peuvent encore atteindre l'objectif de réduire de deux tiers la mortalité infantile en 2015 par rapport aux années 90. Aucun, sans doute, n'arrivera à réduire comme promis de trois-quarts la mortalité maternelle à cette date.

Et pour les enfants qui survivent, la situation n'est guère meilleure L 'accès à l'éducation est insuffisant. Des enfants sont embrigadés dans des actions militaires ou paramilitaires. Abandonnés à eux-mêmes, ils tombent souvent dans la délinquance.

L'action de l'Etat pour améliorer le sort des enfants essentielle mais elle est insuffisante. C'est dire l'extrême importance des initiatives privées et associatives. On peut citer en exemple à Lomé l'action de l'association ANGE en faveur des enfants des rues. Ils sont réintégrés grâce à la patience et dévouement des bénévoles dans une vie normale hors de la délinquance et de la prostitution qui les guettent .

Il faut encourager de telles initiatives pour réduire le malheur des enfants africains.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !