Le président togolais gardien de la constitution

26/11/2014
Le président togolais gardien de la constitution

Le président Faure Gnassingbé

On a beaucoup glosé sur la déclaration faite à Accra par le Président Faure Gnassingbé.

Interrogé sur le point de savoir s’il serait candidat aux prochaines présidentielles, le chef de l’état togolais a refusé de répondre arguant qu’il était à l‘étranger et qu’il devait cette réponse à ses concitoyens. Rien de plus normal : la politique d’un pays ne se décide pas à l’étranger.

En revanche, le président togolais a répondu à des questions des journalistes relatives à une éventuelle réforme de la constitution demandée par l’opposition. Non pas pour se prononcer sur cette réforme mais pour appeler au respect des formes et procédures constitutionnelles

Il a affirmé son souci de stabilité du texte constitutionnel. Le chef de l’Etat togolais juge naturel que l'opposition et les partis politiques aient ‘une opinion sur telle ou telle chose’ mais selon lui, ‘ ce vers quoi nous devons tous tendre, c'est la stabilité surtout, et le respect des dispositions constitutionnelles’.

Gardien de la constitution ayant juré de la respecter, il est normal que le président soit fidèle à ce serment.

‘La Constitution en vigueur sera rigoureusement respectée’, a-t-il affirmé avec force.

Tant qu’une Constitution n’est pas révisée selon la procédure adéquate, elle s’impose à tous.

Koffi SOUZA

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.