Le rejet d’une réforme constitutionnelle d’exclusion

05/07/2014
Le rejet d’une réforme constitutionnelle d’exclusion

Le président togolais Faure Gnassingbé

Dés qu’a été lancé le débat sur la réforme éventuelle de la constitution, le président de la République a manifesté sa volonté d’ouverture en insistant sur le fait que la décision revenait à l’organe compétent : l’Assemblée Nationale. Devant les réticences manifestées par une partie de l’opposition, le gouvernement a accepté qu’une discussion préalable se déroule entre les partis représentés à l’Assemblée avec la participation d’un facilitateur incontesté. `

Malgré l’absence de consensus, le Président a insisté pour que le débat se déroule à l’Assemblée sur les propositions énoncées par l’opposition et ile gouvernement a soumis ces propositions dans un projet de loi à l’Assemblée.

Ce projet a été largement rejeté par l’Assemblée alors que pour être adopté il aurait du recueillir le vote des 4/5.

Les raisons de ce rejet sont claires.

L’opposition a voulu mélanger la discussion parlementaire et la pression de la rue en organisant trois jours de manifestations. Comment recueillir l’adhésion de l’assemblée lorsqu’on cherche à tourner sa volonté par l’agitation désordonnée ?

Il existe aussi des raisons de fond au rejet. Certes toute constitution est perfectible et la constitution togolaise n’échappe pas à la règle .Mais, au lieu de chercher cet aggiornamento, l‘opposition n’avait qu’une idée en tête ; organiser juridiquement une inéligibilité pour empêcher le président sortant de se représenter à la prochaine élection présidentielle. Comment, dans ces conditions, l’opposition pouvait-elle espérer que la majorité accepterait de se faire harakiri en excluant l’un des principaux compétiteurs de la course présidentielle ?

On est étonné de voir que ceux qui passent leur temps à demander des dialogues inclusifs aient pu imaginer que l’Assemblée Nationale voterait une réforme « exclusive ».

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.