Le renouveau de l'économie togolaise

01/10/2007
Le renouveau de l'économie togolaise

Avec la tenue des élections législatives, le dernier obstacle à la reprise totale de la coopération avec l'Union européenne disparaîtra.Mais le Togo vit déjà grâce à la politique déterminée du Président Faure et de toute son équipe un frémissement économique notable. Deux des principaux secteurs de l'économie togolaise , le coton et les phosphates, sont en voie d'être remis sur pied. Pour le coton les producteurs étaient découragés et ne plantaient plus faute d'être payés. Ils viennent d'être réglés des sommes qui leur étaient dues et ils peuvent prendre un nouveau départ.

Les phosphates avaient souffert de la situation internationale et d'une privatisation ratée. L'Etat vient de reprendre le contrôle de la totalité du capital de la société d'exploitation et cette reprise en mains a suscité la confiance : la Banque islamique de développement vient d'accorder un crédit de 45 milliards CFA à la Société nouvelle des phosphates du Togo.

Quant au port de Lomé qui connaît une gigantesque expansion, il voit se presser à ses quais les compétiteurs.

Il est vrai, une hirondelle ne fait pas le printemps mais, quand la nuée s'amplifie, l'optimisme est justifié.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).