Le retour du Togo sur la scène internationale

29/05/2011
Le retour du Togo sur la scène internationale

Il fut un temps où le Togo occupait une grande place sur la scène internationale. La signature des grands accords de coopération à Lomé en atteste. Puis, la dégradation de la situation politique dans les années 1990 a marqué un temps d’arrêt dans la présence internationale du pays. Le Président Faure Gnassingbé a consacré son premier mandat à la guérison intérieure .Il peut aujourd’hui présenter à ses pairs un pays moderne réconcilié avec lui-même.
La réunion  ce lundi à Lomé de la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA marque le retour du Togo sur la scène internationale. Ce sommet se situe à un moment crucial de la vie des huit pays qui composent l’Union : Bénin, Burkina- Faso, Guinée-Bissau, Côte d’Ivoire, Mali, Niger, Sénégal, Togo. Le Niger sort d’un régime militaire. La Côte d’Ivoire n’a pas fini de panser les blessures de sa trop longue crise. Les soubresauts politiques ont mis en péril l’équilibre monétaire de la Zone. Il faut ,aujourd’hui, redécouvrir les voies d’une bonne coopération économique et financière sans oublier les nouvelles exigences démocratiques des populations.

Pour l’UEMOA, le temps du renouveau est arrivé. Il n’est pas indifférent que ce nouvel esprit souffle à Lomé.
Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Bonne entente sur les questions sécuritaires

Coopération

Faure Gnassingbé a reçu vendredi Patrice Kouamé, le secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente (CE). 

Bientôt 80% des malades traités sous ARV

Santé

L’ONUSIDA salué vendredi les efforts accomplis par le Togo pour lutter contre la pandémie. Le traitement sous ARV gratuit va se généraliser.

Au Ghana, Fan Milk va gérer ses propres déchets

Environnement

Au Togo, tout le monde connaît Fan Milk, le spécialiste ouest-africain des glaces et des jus distribués en pousse-pousse.

Les Eperviers ne bougent pas

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Les Eperviers se maintiennent à la 33e place africaine et au 123e rang mondial.