Le retour du Togo sur la scène internationale

29/05/2011
Le retour du Togo sur la scène internationale

Il fut un temps où le Togo occupait une grande place sur la scène internationale. La signature des grands accords de coopération à Lomé en atteste. Puis, la dégradation de la situation politique dans les années 1990 a marqué un temps d’arrêt dans la présence internationale du pays. Le Président Faure Gnassingbé a consacré son premier mandat à la guérison intérieure .Il peut aujourd’hui présenter à ses pairs un pays moderne réconcilié avec lui-même.
La réunion  ce lundi à Lomé de la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA marque le retour du Togo sur la scène internationale. Ce sommet se situe à un moment crucial de la vie des huit pays qui composent l’Union : Bénin, Burkina- Faso, Guinée-Bissau, Côte d’Ivoire, Mali, Niger, Sénégal, Togo. Le Niger sort d’un régime militaire. La Côte d’Ivoire n’a pas fini de panser les blessures de sa trop longue crise. Les soubresauts politiques ont mis en péril l’équilibre monétaire de la Zone. Il faut ,aujourd’hui, redécouvrir les voies d’une bonne coopération économique et financière sans oublier les nouvelles exigences démocratiques des populations.

Pour l’UEMOA, le temps du renouveau est arrivé. Il n’est pas indifférent que ce nouvel esprit souffle à Lomé.
Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.