Le thermomètre de l’horreur

28/07/2016
Le thermomètre de l’horreur

Respect de toutes les croyances

Si il existait un thermomètre de l’horreur et de la barbarie, le martyre du père Jacques Hamel égorgé alors qu’il exerçait son ministère dans l’église de Saint Etienne du Rouvray devrait y figurer dans la plus haute des évaluations.

En s’attaquant à la religion catholique les terroristes de Daesh s’en prennent non seulement à toutes les religions mais aussi à la démocratie qui repose sur la liberté d’expression et le respect de toutes les croyances et de toutes les pensées .

Le Togo a condamné l’agression terroriste contre une église à Rouen. A l’annonce de l’horreur, le Chef de l’Etat a tenu à condamner l’acte et à exprimer sa compassion à la France et aux familles des victimes.

Le président Faure Gnassingbé, qualifie 'd’horreur' cette attaque contre une église sur le territoire français et a fait part de son ‘chagrin’ et de sa ‘ douleur’ à l’annonce de l’attaque.

Les fanatiques qui arment la main des barbares sont des partisans d’une société totalitaire qui ne respecte pas la personne humaine et qui applique à tous ceux qui ne partagent pas son idéologie la peine de mort.   

C’est dire qu’aucune compromission n’est possible avec ces fanatiques.

Virus barbare

Aucune fièvre n’est acceptable sur le thermomètre de l’horreur. On ne se compromet pas avec le virus barbare.

Les sociétés démocratiques doivent proclamer et pratiquer sans concession leurs principes de tolérance et de respect mutuels. Elles ont sans doute péché en les croyants pérennes alors que des herbes folles envahissaient progressivement leur domaine.

Elles doivent aussi ne pas tomber dans le piège des terroristes qui cherchent à exciter les haines pour déchirer le corps social en lui faisant perdre son sang froid.

Mais maitrise et sang froid ne doivent pas signifier passivité et tolérance de l’indicible perversion. Nos sociétés doivent s’armer et se défendre et faire respecter sans limites la paix républicaine.

Que l’on se rappelle la juste observation du Prince : ‘Tous les prophètes armés ont triomphé et les prophètes sans armes succombèrent’.

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.