Le vaccin de l’espoir

08/04/2010
Le vaccin de l’espoir

Le paludisme frappe 300 à 500 millions de personnes. Il occasionne 1,5 à 2,7 millions de décès par an. 80 % des cas sont enregistrés en Afrique subsaharienne.

C’est dire l’importance que revêt la recherche d’un vaccin. Or, après des années de recherches infructueuses, des pistes prometteuses permettent d’espérer une solution prochaine.

Un vaccin expérimental a révélé une efficacité incontestable. Il se situe dans la dernière phase d’essais.
Il a été administré à titre expérimental à diverses populations africaines et il a permis de réduire de 65% le nombre d'infections par paludisme.. « Nous sommes plus près que jamais et de la mise au point d'un vaccin contre le paludisme pour les enfants en Afrique, estime Christain Loucq, directeur de l'O.N.G. Initiative Vaccin contre le Paludisme (MVI).
Une autre piste est suivie par des chercheurs japonais. Ils ont modifié génétiquement un moustique afin que sa salive contienne une protéine servant de vaccin contre certaines maladies dont le paludisme. Il s’agirait ainsi d’un vaccinateur volant : un moustique transgénique qui inoculerait le vaccin par voie sanguine.
Le vaccin de l’espoir est appelé à devenir une réalité dans les trois à cinq ans.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Chine s'engage contre le paludisme

Santé

Le Togo est loin d’avoir gagné son combat contre le paludisme, mais il peut compter sur ses partenaires dont la Chine.

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.