Les détours du scrutin

29/11/2010
Les détours du scrutin

Les difficultés et les troubles engendrés par le second tour de la présidentielle en Guinée et en Côte d'Ivoire amènent à se poser à nouveau la question du meilleur mode de scrutin.
Les partisans du système à deux tours invoquent le risque avec un tour de l'élection d'un Président minoritaire puisqu'il suffit, en effet, de la majorité relative pour être élu.
Mais cet inconvénient ne nous parait pas majeur par rapport aux avantages du scrutin à un tour.
Les modes de scrutin modifient en effet le comportement des électeurs et des candidats.
Le scrutin à un tour oblige le candidat qui veut avoir des chances d'être élu à passer des alliances , à accepter des compromis. Il a un rôle modérateur.
En revanche, un scrutin à deux tours pousse les candidats à camper sur leurs positions pour consolider leur camp. Au lendemain du premier tour, alors que les esprits sont échauffés par les résultats , les alliances qui se constituent s'entourent de marchandages et d'alliances ethniques qui perturbent la vie politique.
Dans des pays où l'unité nationale est fragile, le scrutin à un tour rassemble, le vote à deux tours divise.
Il faut y réfléchir.
Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

60 à 65% de chances de gagner contre l’Ouganda

Sport

Le tirage au sort désignant les groupes de qualification pour la Coupe du monde 2018 est désormais connu. Le Togo affrontera en novembre prochain l’Ouganda.

Sommet de Lomé : dans les coulisses des préparatifs

Médias

La conférence de Lomé sur la sécurité maritime aura lieu en novembre prochain. Les autorités togolaises ont mis le turbo pour que tout soit prêt à temps. 

Adebayor en location

Sport

L’attaquant togolais Emmanuel Adebayor pourrait changer de club et rejoindre Aston Villa (Birmingham). Rien n'a été signé pour le moment.

Bonnes nouvelles sur le front de la lutte contre Ebola

Santé

Coordinateur de la Cédéao pour la lutte contre le virus Ebola, le président togolais Faure Gnassingbé s'est félicitée jeudi des derniers chiffres publiés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).