Les deux ans de Faure

03/05/2007
Les deux ans de Faure

Le 4 mai 2005, Faure Gnassingbé prêtait serment devant la Cour Constitutionnelle du Togo et initiait ainsi son premier mandat présidentiel. Les bilans ont toujours un petit côté artificiel parce que la vie ne s'arrête jamais. Mais, il est bon de jeter un regard rétrospectif pour tirer tous les enseignements du passé. Chacun imaginait que la succession d'Eyadema ne serait pas aisée. Succéder à un géant n'est pas chose facile.

Si l'on reste trop proche de son action, on encourt le reproche de manquer de personnalité. Si on s'éloigne du style de son prédécesseur? on est accusé de trahison.  

Le style Faure pourrait se définir en respect et innovation. Respect parce  que l'essentiel a été maintenu : des structures d'Etat solides, une unité nationale réaffirmée. Innovation parce que ce nouveau Président modeste et peu expansif a la solidité d'un roc et construit son chemin sereinement mais avec détermination. Qui aurait pu imaginer qu'il réussirait à faire adopter un Accord Politique global par tous les partenaires politiques ? Qui aurait pu penser que serait nommé à la Primature un opposant aussi résolu qu'Agboyibo ? Qui pouvait  penser voir si rapidement reprendre la coopération avec l'Union européenne ?

 

Chacun en rêvait, Faure Gnassingbé l'a fait. Il faut à présent que se tiennent dans les délais les plus brefs les élections législatives pour que, débarrassé des préalables politiques, le Togo puisse se mettre au travail pour reconstruire une économie saine et dynamique.

 

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.