Les leçons du drame de Lampedusa

07/10/2013
Les leçons du drame de Lampedusa

Parti des côtes libyennes, un bateau clandestin chargé de 450 à 500 migrants en majorité érythréens a coulé après un incendie. Le bilan estimé est de 300 morts. D’après l'Office des migrations internationales, la Méditerranée a englouti quelque 25.000 réfugiés depuis 1993.

Les événements de Lampedusa "soulignent tragiquement la nécessité d'une politique européenne de l'immigration globale, solidaire et équilibrée, le contrôle des frontières extérieures ne constituant qu'un des éléments de cette politique", a indiqué le ministre des Affaires étrangères belge Didier Reynders dans un communiqué. 

Ce drame met tout d’abord en cause les réseaux criminels qui exploitent la détresse des migrants. Les moyens européens pour lutter contre l’immigration sauvage sont à cet égard très légers : 300 agents détachés et quelques navires pour 50.000 km de frontières. (Dispositif Frontex) ainsi que le système EuroSur, qui assurera dès décembre une veille satellitaire sur le trafic en Méditerranée. Il n’existe pas de politique communautaire solide sur le problème de l’immigration. La règle est celle du chacun pour soi et on laisse les pays de transit se débrouiller avec leurs difficultés.

Les programmes pour aider les pays du Sud à retenir leur population sont également très légers.

Rien ne semble pouvoir contenir le rêve des migrants de trouver de meilleures conditions de vie dans les pays du nord.

Il n’est pas facile en effet de régler ce problème.

Les pays développés touchés par la crise voient se développer des partis populistes qui placent la lutte contre l’immigration au premier rang de leurs programmes.

Les pays de départ des immigrés ferment les yeux sur l’immigration sauvage pour desserrer la pression sur le marché de l’emploi.

L’immigration sauvage pose des problèmes fondamentaux à notre civilisation.

Quelle politique de la pollution et des naissances pratiquer ?

Est-il possible tout à la fois de lutter contre les délocalisations et souhaiter que les pays du Sud créent des emplois en nombre suffisant ?

Ces problèmes suscitent de telles hésitations que l’immigration sauvage a encore de tristes drames prévisibles devant elle.

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.