Les outrances de la médicalisation

13/04/2010
Les outrances de la médicalisation

La santé n’a pas de prix.

Mais elle a un coût.

Chacun doit donc préserver son capital santé et prévoir d’économiser ce qui lui sera nécessaire pour se soigner.

Le rôle de l’Etat est essentiel pour organiser les moyens de la prévention et le réseau d’hôpitaux et d’infirmeries publics.

Le corps médical par sa science et son dévouement doit être l’artisan de la bonne santé collective. La morale des savants est cependant encore plus importante que leur savoir. Le malade -ou celui qui croit l’être- est ignorant et fragile face au spécialiste qui ne doit pas abuser de ses prérogatives.

Trop de patients sont aujourd’hui désorientés face à des prescriptions ruineuses comme une échographie des sinus pour un simple rhume ou une césarienne pour un accouchement sans complications.

Il faut savoir raison garder et ne pas transformer un acte naturel en une prescription ruineuse.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.