Les outrances de la médicalisation

13/04/2010
Les outrances de la médicalisation

La santé n’a pas de prix.

Mais elle a un coût.

Chacun doit donc préserver son capital santé et prévoir d’économiser ce qui lui sera nécessaire pour se soigner.

Le rôle de l’Etat est essentiel pour organiser les moyens de la prévention et le réseau d’hôpitaux et d’infirmeries publics.

Le corps médical par sa science et son dévouement doit être l’artisan de la bonne santé collective. La morale des savants est cependant encore plus importante que leur savoir. Le malade -ou celui qui croit l’être- est ignorant et fragile face au spécialiste qui ne doit pas abuser de ses prérogatives.

Trop de patients sont aujourd’hui désorientés face à des prescriptions ruineuses comme une échographie des sinus pour un simple rhume ou une césarienne pour un accouchement sans complications.

Il faut savoir raison garder et ne pas transformer un acte naturel en une prescription ruineuse.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.

Le Togo grappille un petit point

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Le Togo gagne un point. Il se retrouve à la 128e place au plan mondial.