Les villes africaines aux premiers rangs de la contestation politique

04/03/2013
Les villes africaines aux premiers rangs de la contestation politique

La croissance urbaine observée en Afrique est d'une ampleur sans précédent.

En projection 2050, on estime à 1,2 milliard le nombre d'habitants des villes en Afrique. La moyenne était de 30 millions de citadins en 1960.

Il y a certes des écarts entre les pays. Ainsi, le Maghreb est plus urbanisé que l'Afrique subsaharienne. En Afrique noire, c'est l'Afrique centrale qui a le taux d'urbanisation le plus élevé. En revanche,  le Sahel, connait une urbanisation moins forte.

Mais la pression urbaine est partout vive. En 1960, environ 15 pour cent de la population de l’Afrique de l’Ouest et centrale résidait en milieu urbain; cette proportion se situe aujourd’hui  entre 34 et 37 pour cent .La plupart des grandes capitales croissent au rythme d'environ quatre pour cent par an, ce qui aboutit à un doublement de leur population en 17 ans.

Partout la concentration de la population urbaine est plus forte que le taux de croissance économique.

Les grandes capitales deviennent ainsi des concentrés d’insatisfactions : sous- emploi, difficultés d’accès aux services sociaux et notamment à l’éducation, au logement, à la santé et aux transports. De ce fait, c’est en milieu urbain que se développe la contestation politique.

L’administration des grandes villes africaines et leur dotation financière figureront dans les dix prochaines années aux premiers rangs des préoccupations de la classe politique.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.