Liberté de la presse

07/05/2008
Liberté de la presse

Le Togo a connu durant ces dernières années une évolution particulièrement favorable dans le domaine de la liberté de l'information. Le pluralisme de l'information est largement assuré. Le Togo compte aujourd'hui 78 stations radios, 12 chaînes de télévisions , 78 publications dont un quotidien d'Etat, deux trihebdomadaires, un bihebdomadaire, et 73 périodiques, (tabloïds et magazines).

Le contenu de ces organes est libre : le droit de la presse a été largement dépénalisé depuis 2004. Même les médias d'Etat reflètent aujourd'hui la diversité des opinions. Cette liberté n'est pas que théorique. Aucune atteinte majeure à la liberté de la presse de la part des pouvoirs publics n'a été enregistrée dans l'année écoulée. Il faut s'en féliciter.Mais, la situation est loin d'être parfaite. Cette extrême diversité des organes d'information entraîne une dispersion des moyens. La fragilité financière des entreprises qui en découle est la source de graves dérives contraires à la déontologie du journalisme. Chacun le sait des articles s'achètent et se vendent. Des mises en cause inadmissibles, des intrusions dans la vie privée se multiplient.

La liberté n'est pas qu'une facilité, elle a ses exigences. La profession doit y réfléchir.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le rendez-vous annuel des développeurs togolais

Tech & Web

GDG-Lomé organise les 2 et 3 décembre prochains le ‘DevFest’, le rendez-vous annuel des communautés locales de développeurs en collaboration avec Google.

Rencontre Faure-Buhari à Abuja

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, s'est entretenu mardi à Abuja avec son homologue nigérian.

Spectaculaire progression du Togo

Développement

Le Togo enregistre une très forte progression en matière de développement humain, selon l'index Mo Ibrahim publié lundi.

Approches innovantes et méthodiques

Développement

Les bénéficiaires de projets de développement initiés par le PNUD ne sont pas assez impliqués dans leur réalisation.