Ligne rouge

17/01/2013
Ligne rouge

Alors que les Togolais s’apprêtaient à célébrer dans l’unité le cinquantième anniversaire de la mort du fondateur de la République Togolaise, Sylvanus Olympio, des incendies criminels ont détruit deux des  principaux marchés du pays.

Des enquêtes sont en cours pour établir les responsabilités  et découvrir les coupables.

Mais, d’ores et déjà, il faut dénoncer le climat qui a rendu ces actes inqualifiables possibles.

Quand des leaders politiques appellent à l’insurrection violente, quand les menaces et les diffamations deviennent monnaie courante, ces dérives arment les esprits faibles et les incitent à passer à l’action.

Le temps est venu d’imposer l’application de la loi républicaine qui réprime les appels au  crime et à la violence  et qui impose le respect des droits de la personne.

La liberté d’expression n’est pas un permis de tout faire. Elle n’autorise pas les dérives violentes et fascistes d’où qu’elles viennent.

Chacun doit en être convaincu : il y a une ligne rouge dans la  liberté d’expression qu’il ne faut pas franchir : l’incendie des paroles et des écrits

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.