Ligne rouge

17/01/2013
Ligne rouge

Alors que les Togolais s’apprêtaient à célébrer dans l’unité le cinquantième anniversaire de la mort du fondateur de la République Togolaise, Sylvanus Olympio, des incendies criminels ont détruit deux des  principaux marchés du pays.

Des enquêtes sont en cours pour établir les responsabilités  et découvrir les coupables.

Mais, d’ores et déjà, il faut dénoncer le climat qui a rendu ces actes inqualifiables possibles.

Quand des leaders politiques appellent à l’insurrection violente, quand les menaces et les diffamations deviennent monnaie courante, ces dérives arment les esprits faibles et les incitent à passer à l’action.

Le temps est venu d’imposer l’application de la loi républicaine qui réprime les appels au  crime et à la violence  et qui impose le respect des droits de la personne.

La liberté d’expression n’est pas un permis de tout faire. Elle n’autorise pas les dérives violentes et fascistes d’où qu’elles viennent.

Chacun doit en être convaincu : il y a une ligne rouge dans la  liberté d’expression qu’il ne faut pas franchir : l’incendie des paroles et des écrits

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !