Lomé ville propre

10/06/2010
Lomé ville propre

La réputation d’une ville dépend de sa propreté. Au moment où de grands travaux sont engagés pour moderniser les voies publiques, l'assainissement et l'éclairage de la ville de Lomé, il ne faut pas oublier une des causes essentielles de la pollution : l’abandon sur la chaussée par les habitants des sacs en plastique.

Ces rejets bouchent les canalisations et aggravent les inondations, ils polluent les plages et tuent poissons et baleines qui les ingèrent.
C’est pourquoi il faut se féliciter de l’initiative qui vient d’être prise.

Avec le soutien du Président de la République, la Mairie de Lomé et l’ONG « Environnement plus » ont décidé de faire la chasse aux sacs plastiques qui jonchent les rues et s’accrochent aux arbres. Avec le soutien de la Présidence de la République, elles ont décidé d’éliminer les déchets hautement polluants par enfouissement et incinération. 


Mercredi à Lomé, l’ONG a donné le coup d’envoi de la campagne accompagnée d’une incitation financière.

C’est une première étape heureuse. Mais il faudra se décider à aller plus loin et à interdire la diffusion des sacs en plastique non biodégradables.

En janvier dernier, le Conseil d’État chinois a publié une directive interdisant la production de sacs en plastique ultramince dans tout le pays. La loi interdit également aux commerces et aux supermarchés de proposer ce type de sacs à partir du 1er juin. En France, la loi d’orientation agricole qui interdit la commercialisation des sacs non biodégradables sera bientôt applicable.

Une phase d’éducation doit contribuer à régler cette affaire pour qu'enfin la ville de Lomé puis les autres grandes cités du pays retrouvent les voies d’un développement harmonieux.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Approche intégrée de la santé

Santé

Chaque année, des millions de parents consultent pour leurs enfants des pharmaciens, des médecins, des tradipraticiens et les emmènent dans les hôpitaux et les centres de santé. 

Soutien de la Croix Rouge suisse

Coopération

La Croix Rouge suisse a fait un don de 55 millions de Fcfa à son équivalent togolais afin de mener des campagnes de sensibilisation sur le virus Ebola.

Vigilance et prévention

Santé

Une réunion a regroupé mercredi autour du Premier ministre les membres de la commission nationale de lutte contre Ebola, la représentante de l’OMS au Togo et une délégation du Commandement des États-Unis pour l'Afrique.

Monter en puissance sur la répression

Coopération

Francopol, le réseau institutionnel de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise à Lomé une rencontre sur la lutte contre la violence faite aux femmes.