Lumière sur le Togo

16/01/2009
Lumière sur le Togo

La pose de la première pierre de la centrale électrique de 100MW de Lomé par le président de la République revêt une importance fondamentale. Depuis plusieurs années, en effet le Togo était confronté à une crise énergétique qui avait des conséquences redoutables. Pour les particuliers, gênés par les nombreux délestages. Pour les entreprises qui hésitaient à investir dans un pays incapable de leur garantir la sécurité de l'approvisionnement électrique.

Cet important investissement étranger est le signe de la confiance retrouvée des investisseurs dans le Togo. Ainsi, dés décembre 2009 la nouvelle centrale  pourra produire environ 780 GW/h d'électricité chaque année. Mais d'ores et déjà une solution d'urgence a été mise en place : le gouvernement a décidé d'installer localement une unité de production dont la mise en service effective est intervenue depuis le début du mois de septembre 2008. Elle participe depuis ce temps activement à la stratégie d'amélioration de la fourniture de l'énergie électrique.

Ainsi, lentement mais sûrement, le Togo se donne les moyens de la modernisation et ouvre les portes du développement. La lumière s'installe sur le Togo.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.