Lutter contre l’obésité

26/01/2016
Lutter contre l’obésité

Emergence récente de l’obésité en Afrique

L’obésité frappe majoritairement les pays développés. Pourtant, depuis quelques années, les pays émergents sont également touchés de plein fouet par cette pandémie. L’Afrique, continent où la malnutrition est endémiques connaît pourtant une hausse du taux d’obésité dans sa population. 

Au Togo, 6,2% de la population est obèse,  selon l'étude du service des maladies non-transmissibles du ministère de la Santé réalisée en collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a remarqué que l'obésité chez les enfants de moins de 5 ans atteint des taux "alarmants" dans les pays en développement, en particulier en Afrique.

Dans un rapport, la Commission de l'OMS, sur la fin de l'obésité infantile indique que le nombre d'enfants en surpoids est passé de 31 millions en 1990 à 41 millions en 2014.En Afrique, le nombre d'enfants de moins de 5 ans en excès de poids ou obèses a presque doublé entre 1990 et 2014, passant de 5,4 millions à 10,3 millions, soulignent les auteurs du rapport.

L’émergence récente de l’obésité en Afrique est en grande partie liée à la transition économique du continent et  notamment à l’urbanisationeEn 2030 la population urbaine devrait dépasser les 50%.Avec l’urbanisation, on assiste à l'occidentalisation du mode de vie. Dans les villes, le régime alimentaire de type occidental à forte densité énergétique, tend à remplacer la nourriture traditionnelle, plus pauvre en graisse et en sucre.

24 mesures pour lutter contre l'obésité 

Par ailleurs, de nombreux Africains n’ont pas encore conscience du caractère néfaste du surpoids. Pour certaines populations africaines, le surpoids est encore considéré comme un signe de bonne santé et de richesse. Dans les pays pauvres, les enfants de familles aisées sont davantage exposés au risque d'obésité, en particulier dans les pays où "culturellement, un enfant en surpoids est souvent signe de bonne santé", note le rapport de l’OMS.

Pour aider les pays africains à remédier à ces lacunes dans leur politique, l’Organisation Mondiale de la Santé a publié un document regroupant 24 mesures essentielles que doivent prendre les pays africains pour contrer à la fois l’obésité et la sous-nutrition. Parmi ces mesures, une d’elles est primordiale. Il s’agit, selon le Dr Francesco Branca, Directeur du Département Nutrition pour la santé et le développement de l’OMS, d’accorder de toute urgence une plus grande attention à la nutrition des femmes enceintes et des adolescentes qui seront les mères de la prochaine génération.

La lutte contre l’obésité doit être une priorité dans les programmes de santé publique .

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.