Lutter contre la déstabilisation de l’Afrique par la criminalité

23/02/2012
Lutter contre la déstabilisation de l’Afrique par la criminalité

Le président Faure Gnassingbé assume au nom du Togo la présidence du Conseil de sécurité des nations unies. Il lui est revenu à ce titre de diriger les travaux d’une importante réunion de l’Organisation  sur les conséquences de la criminalité organisée sur la paix et la stabilité de l’Afrique.

En préliminaire, le Chef de l’Etat togolais s’était exprimé devant le groupe africain de l’organisation internationale fort de 54 Etats pour l’inciter à l’unité. « Les membres africains du Conseil de sécurité devraient continuer de travailler, en parfaite synergie, afin que le Conseil apporte des solutions appropriées aux questions africaines qui figurent à son agenda »

Cette cohésion  est d’autant plus nécessaire que la situation dans plusieurs pays est dramatique. 

De nouvelles menaces comme  la piraterie en mer se développent. Dans le Sahel en particulier, les activités des groupes rebelles connaissent un  regain d’intensité à la suite de la crise libyenne qui a entrainé un flux considérable d’armes de tous calibres dans la région.  Des activités terroristes meurtrières ont cours au Nigéria et au Sahel .On ne peut négliger également les problèmes liés au transit de la cocaïne et à la production de drogues de synthèse dans ces deux régions : le trafic de cocaïne transitant par l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale génère à lui seul environ 900 millions de dollars par an.  C’est dire la complexité de la lutte à engager pour endiguer le crime organisé en Afrique de l’Ouest et dans la région sahélienne.

Devant ce défi, le président togolais a proposé une action vigoureuse de l’ONU et une plus grande mobilisation de la communauté internationale contre la "criminalité transnationale organisée"  en Afrique de l’Ouest et au Sahel grâce à la création d'un "Groupe de contact international",  ayant un réel pouvoir de coordination des actions menées.

Le débat ainsi mené de main de maitre a permis de dégager les lignes de force d’une meilleure action de l’ONU pour endiguer la criminalisation rampante de l’Afrique

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.