Mobilisation africaine contre la crise

18/05/2009
Mobilisation africaine contre la crise

Les assemblées annuelles de la Banque africaine de développement 'BAD) qui viennent de se tenir à Dakar ont été marquées par une mobilisation de tous les participants contre la crise. Après cinq années de forte croissance économique, la moitié des pays africains ont enregistré, au premier trimestre, une croissance économique inférieure à leur croissance démographique.

"Si dans les pays développés, la crise se traduit par des pertes d'emplois, dans les nôtres, c'est une question de vie ou de mort, avec en particulier les risques de multiplication de conflits et de crises qui menacent la paix mondiale", a affirmé jean Ping (photo) le président de la Commission de l'Union africaine (UA).. Au premier trimestre 2009, 26 pays africains sur 53  ont connu une croissance économique inférieure à leur croissance démographique.13 pays ont durant cette même période connu une augmentation de leur produit intérieur brut (PIB) supérieure à leur croissance démographique et seulement 14 pays ont dépassé le cap d'une croissance économique de 5%.

Il faut donc renforcer les moyens de la BAD pour aider les Etats les plus touchés. Une augmentation du capital de la BAD et une "reconstitution" du Fonds africain de développement (FAD, branche de la BAD destinée aux pays les plus pauvres) ont été décidées. Mais il ne faut pas oublier que "le meilleur moyen d'éviter les troubles sociaux, c'est la (bonne) gouvernance", a souligné  le président de la BAD, le Rwandais Donald Kaberuka."Là où il y a une bonne gouvernance, même quand il y a des difficultés, on s'explique de manière transparente. Mais là où il y a une gouvernance approximative, où il n'y a pas de transparence, la crise peut entraîner des troubles sociaux", a-t-il insisté à juste titre.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.