Négociation sans exclusion

11/03/2009
Négociation sans exclusion

L'accord politique global (APG) a eu le grand avantage d'être signé par toutes les forces politiques au Togo. Il a institué un mécanisme de concertation qui regroupe toutes les parties prenantes à l'Accord. C'est dire que lorsque surgit un problème important c'est à ce Comité de Suivi qu'il faut faire appel. Ce n'est pas l'avis de l'UFC et du CAR qui veulent se réserver le monopole de la représentation de l'opposition togolaise au sein du Cadre Permanent de Dialogue de Concertation (CPDC).

Le CDPC étant bloqué ,il a été très logiquement fait appel au Comité de Suivi. Celui-ci qui vient de se réunir a justement rappelé, conformément à l'APG, le rôle du Cadre Permanent de Dialogue de Concertation (CPDC) qui demeure un lieu de dialogue et de concertation et non une nouvelle instance de négociation. A cet effet, le Comité de Suivi pense que le dialogue doit être permanent et inclusif toujours conformément à l'esprit de l'APG et des lois subséquentes qui s'en sont suivies pour la préservation de la paix. Dans cet esprit, le Comité de Suivi a préconisé l'élargissement du CPDC à toutes les parties signataires de l'APG afin qu'elles puissent y apporter leurs contributions.

Il faut se féliciter de cette importante prise de position. Au moment où il convient sans délai, d'effectuer les préparatifs nécessaires à la prochaine élection, présidentielle, on ne comprendrait pas, l'exclusion de partenaires  politiques importants. C'est l'adhésion la plus large qui permettra une élection présidentielle sereine et non l'exclusion.

Quant à ceux qui rêvent de différer l'élection présidentielle en en bloquant les préparatifs , qu'ils sachent que l'Etat a l'obligation d'organiser cette consultation dans les délais constitutionnels et que cette tactique du report est vouée à l'échec.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine. 

Cina Lawson s'intéresse à la green tech

Environnement

Cina Lawson a assisté lundi à Paris au  ‘Tech for Planet’ organisé en marge du One Planet Summit.