Numéro 150

30/10/2008
Numéro 150

Voici donc le cent-cinquantième numéro de l'Union. Une occasion de se pencher sur le chemin parcouru sans forfanterie, ni fausse modestie. Nous avons tenu notre pari d'une parution régulière et de qualité. Que tous ceux qui collaborent à notre titre, que les lecteurs qui nous font confiance en soient remerciés. Nous essaierons de progresser encore et seront réceptifs à toutes les suggestions et à toutes les critiques.

Le titre même de notre hebdomadaire est un programme. Nous avons voulu accompagner l'action d'apaisement et de réconciliation conduite au Togo pour aider à l'union de tous les togolais. Les fruits de cette politique sont déjà évidents. Le Togo qui était voila cinq ans le paria de la société internationale est aujourd'hui une démocratie pluraliste et paisible. Certes la situation est fragile. L'addition des inondations et de la crise internationale n'ont pas encore permis d'améliorer notablement les conditions de vie de la population.Mais la reprise de l'aide internationale et la politique audacieuse conduite par le président Faure Gnassingbé et tout le gouvernement laissent espérer des lendemains meilleurs.

 

L'Union restera le gardien éclairé des valeurs républicaines en préférant l'explication aux anathèmes dans le respect des valeurs fondamentales du journalisme.

 

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.