Obama le succès en plus, l’enthousiasme en moins

08/11/2012
Obama le succès en plus, l’enthousiasme en moins

Au terme d’une campagne dure et serrée, Barack Obama a été réélu mardi soir à la présidence des Etats-Unis pour un second mandat de quatre ans. Le président sortant est arrivé en tête dans 25 Etats et dans le district fédéral de Washington. Il  dispose d’au moins 303 votes au collège électoral alors que270 voix suffisaient à sa réélection.

Ainsi Obama a réussi à surmonter la malédiction qui frappe les sortants en période de crise.Il est le premier président américain réélu depuis 1945 avec un tel taux de chômage.

A l’évidence, la personnalité ambigüe de son adversaire Mitt Romney est pour beaucoup dans le succès démocrate. Barack Obama a su capitaliser également les voix des minorités et notamment celles des hispaniques alors que son concurrent inquiétait avec ses propositions restrictives sur l’immigration.

Ce succès n’a rien de comparable avec le précédent. La première élection de Barack Obama avait fait naître  une vague d’espoir et d’enthousiasme. L’élection du premier noir à La Présidence sonnait comme un appel à la réconciliation des Etats –Unis avec le monde entier. Mais les pesanteurs guerrières ont été plus fortes. La crise économique suscite un profond pessimisme dans le peuple américain.

Le nouveau président se trouve à nouveau dans une situation politique difficile. Il devra composer avec un Congrès qui reste dans la même configuration. En effet, si les démocrates ont conservé leur majorité au Sénat, dont un tiers des sièges étaient renouvelés, les républicains restent majoritaires à la Chambre des représentants, dont les 435 sièges étaient remis en jeu.

Voila pourquoi, dés l’annonce de son élection, Barack Obama a tendu la main aux républicains.

"Reconnaître que nous avons des espoirs et des rêves communs ne fera pas disparaître les obstacles, ne résoudra pas tous nos problèmes et ne remplacera pas la difficile tâche de forger le consensus", a-t-il déclaré.

"Je suis impatient de tendre la main et de coopérer avec les dirigeants des deux partis pour faire face aux défis que nous pourrons surmonter ensemble", a –t-il poursuivi.

Un consensus qui sera difficile à trouver.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Nicoué Broohm : 'Il faut que la raison l'emporte'

Social

Le gouvernement a réaffirmé mardi son attachement à la poursuite des négociations avec les centrales syndicales et, notamment, avec la STT.

Energie en Afrique : Borloo branche sa fondation

Développement

Jean-Louis Borloo a présenté mardi à Paris sa fondation pour l'énergie en Afrique. Il avait rencontré Faure Gnassingbé en janvier dernier.

L’UE aide le Togo à s’approprier son processus de développement

Coopération

Le XIe Fonds européen de développement (FED) vient d’entrer en vigueur. L'enveloppe accordée au Togo a fortement augmenté : +35% à 216 millions d’euros.

Un défi sanitaire et de gouvernance

Santé

Le Togo se félicite de la riposte nationale et internationale qui a permis de lutter efficacement contre Ebola. Mais que faire maintenant pour aller de l’avant ?