Parler pour mieux se comprendre

08/12/2017
Parler pour mieux se comprendre

Concilier les points de vue

Quatre mois après le déclenchement de la crise politique, un début de solution est en vue.

Proposé par le gouvernement, un dialogue devrait réunir dans les semaines à venir la majorité et l’opposition.

Sur la table, toutes les questions qui divisent les deux parties et en particulier la limitation du nombre de mandats présidentiels.

Le principe de la limitation est acquis. Ce qui pose problème, c’est son interprétation.

Pour faire simple, les opposants veulent la garantie que le président Faure Gnassingbé, dont le mandat s’achève en 2020, ne puisse pas se représenter.

Ils réclament un retour à la constitution de 1992 qui, selon eux, offre ce dispositif.

Pour la majorité, une réforme constitutionnelle est évidemment nécessaire, mais à partir de la constitution en vigueur ; ce qui semble assez logique.

Le projet de réforme a été adopté par les députés au mois de septembre, sans les voix de l’opposition. Il faudra donc passer par un référendum.

La tenue d’un dialogue n’efface pas le projet de consultation populaire qui est prévu très clairement dans la constitution et qui est le meilleur moyen de recueillir l’avis du peuple.

Le dialogue est cependant utile pour essayer de concilier tous les points de vue.

Le Togo à l’économie fragile ne peut pas se payer le luxe d’une crise qui s’éternise.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).