Parti, partie, nation

27/09/2007
Parti, partie, nation

Dans les jeunes Nations, l'unité nationale est encore fragile. Le vouloir vivre collectif qui caractérise la Nation doit encore s'affirmer. La crise économique renforce les germes de division. Les régions plus riches ne veulent pas payer pour les plus pauvres et celles-ci ont le sentiment d'être oubliées dans le partage du gâteau national. Il faut alors prendre des précautions pour que rien ne vienne porter atteinte à l'unité de la Nation.

La Constitution du Togo précise que les partis politiques doivent contribuer « à la construction de l'unité nationale » et que « Chaque député est le représentant de la Nation tout entière ».La Charte des partis contient une disposition  essentielle qui fait   obligation aux fondateurs d'un parti politique d'être ressortissants d'au moins deux tiers des préfectures du pays. Il s'agit d'éviter la constitution de partis régionalistes.

Mais le droit butte souvent sur les réalités. Il faut dés lors rappeler quelques évidences. Une Nation est une et indivisible. Un parti n'est pas une partie de la Nation mais un mouvement national destiné à l'exercice du pouvoir. Le choix des électeurs est donc destiné à permettre la désignation de ceux qui porteront le mieux les clés de l'avenir national.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.