Parti, partie, nation

27/09/2007
Parti, partie, nation

Dans les jeunes Nations, l'unité nationale est encore fragile. Le vouloir vivre collectif qui caractérise la Nation doit encore s'affirmer. La crise économique renforce les germes de division. Les régions plus riches ne veulent pas payer pour les plus pauvres et celles-ci ont le sentiment d'être oubliées dans le partage du gâteau national. Il faut alors prendre des précautions pour que rien ne vienne porter atteinte à l'unité de la Nation.

La Constitution du Togo précise que les partis politiques doivent contribuer « à la construction de l'unité nationale » et que « Chaque député est le représentant de la Nation tout entière ».La Charte des partis contient une disposition  essentielle qui fait   obligation aux fondateurs d'un parti politique d'être ressortissants d'au moins deux tiers des préfectures du pays. Il s'agit d'éviter la constitution de partis régionalistes.

Mais le droit butte souvent sur les réalités. Il faut dés lors rappeler quelques évidences. Une Nation est une et indivisible. Un parti n'est pas une partie de la Nation mais un mouvement national destiné à l'exercice du pouvoir. Le choix des électeurs est donc destiné à permettre la désignation de ceux qui porteront le mieux les clés de l'avenir national.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guy Lorenzo veut dénicher de nouveaux talents

Sport

Les directions régionales et préfectorales du sport et des loisirs ont reçu un appui financier et en équipements du ministre des Sports, Guy Lorenzo.

Le Premier ministre israélien participera au sommet de Monrovia

Cédéao

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu participera le 4 juin prochain à Monrovia (Liberia) au sommet de la Cédéao.

Une exploitation raisonnée des océans

Environnement

Du 5 au 9 juin 2017, l’ONU accueillera à New-York sa première conférence mondiale sur l’Océan, très importante pour le climat et pour l'économie. 

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.