Patrimoine culturel immatériel et développement

20/06/2018
Patrimoine culturel immatériel et développement

Une culture riche et diversifiée

Le Togo a été élu récemment au Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI).

Face aux mutations qui s’annoncent conformément aux nouvelles approches de développement que poursuit l’Unesco et dans le cadre de nouvelles orientations stratégiques pour la mise en œuvre de la Convention 2003, le Togo n’entend pas rester inactif. Il compte y apporter sa précieuse contribution.

Les défis à relever par le Togo au sein de ce comité composé de 24 Etats-membres dont 6 nations d’Afrique, sont entre autres, la prise en compte plus conséquente de l’apport du patrimoine culturel immatériel dans la politique de développement à la base et la contribution du PCI à l’atteinte des ODD, la poursuite des actions de promotion, d’inventaire, de sauvegarde et de valorisation des pratiques relevant du patrimoine culturel immatériel. 

Cette élection ouvre au Togo, la voie pour une plus grande visibilité et valorisation de son patrimoine culturel riche et diversifié. Elle constitue une opportunité pour les acteurs culturels du pays.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.