Présidentielle : en route pour 2015

23/10/2014
Présidentielle : en route pour 2015

Election ouverte et transparente

Après une phase d’agitation liée à la volonté d’une partie de l’opposition de changer le mode électoral prévu par la constitution, le processus électoral présidentiel s’est mis  en marche. L’élection présidentielle de 2015 aura lieu dans le cadre prévu par la constitution : une élection à un tour ouverte à tous les candidats qui remplissent les conditions prévues par la constitution.

Dans ce cadre, une entente s’est dégagée pour mettre en place une nouvelle commission électorale nationale indépendante.

Les députés sont finalement parvenus à désigner de façon consensuelle leurs représentants à la CENI. Après débat, une partie de l’opposition parlementaire a accepté d’accueillir dans ses rangs l’UFC. La Céni comporte des représentations de la majorité, de l’opposition et de la société civile.

Les 17 membres de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) ont prêté serment la devant la Cour constitutionnelle. Puis, Issifou Taffa Tabiou qui avait déjà dirigé cet organe lors de la présidentielle de 2010. a été élu président de la Céni. 

Le nouveau Bureau est composé de façon équilibré. Il comporte comme Président  M. Taffa Issifou Tabiou (société civile), comme Vice-président, M. Bamba Nabouréma (opposition parlementaire, ANC-ADDI), comme 1er Rapporteur  M. Yao Daté (société civile) et comme 2e Rapporteur, M. Bawbadi Bakaï (majorité parlementaire)

La nouvelle Céni s’est aussitôt mise au travail dans le calme et la sérénité. Il faut souhaiter que cette atmosphère laborieuse se maintienne pour aboutir à une élection ouverte et transparente.

Parallèlement le gouvernement s’est attaché à sécuriser l'environnement électoral. A l’approche du  rendez-vous électoral, le gouvernement a annoncé la création de la FOSEP 2015 (Force Sécurité Elections Présidentielles 2015). Un dispositif similaire avait été mis en place lors de la présidentielle de 2010 et des législatives de 2013.

La FOSEP sera placée sous la supervision de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) et sous le commandement opérationnel du ministère chargé de la Défense.

L’objectif est d’assurer la sécurité du processus électoral et de maintenir l’ordre public avant, pendant et après les opérations de vote. 

Tout et mis en œuvre pour que l’élection présidentielle prochaine se déroule dans la sérénité démocratique. Aux acteurs politiques de modérer leur langage et leur comportement pour que la fièvre électorale reste supportable.

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !