Quel leadership pour les Etats-Unis ?

09/04/2009
Quel leadership pour les Etats-Unis ?

Les réunions successives du G20 et de l'OTAN révèlent une nouvelle structure de la société internationale. La présence de Barack Obama est, à elle seule, un profond facteur de changement. L'image des Etats-Unis à l'ère Bush était profondément dégradée. Le nouveau président américain bénéficie quant à lui d'une forte cote de sympathie. Il a amené une nouvelle fraîcheur dans la politique américaine. A voir les jeunes se presser pour l'accueillir et l'applaudir, on mesure l'importance du changement.

Mais, dans le même temps on assiste à un recul de l'influence planétaire des Etats-Unis. La crise économique illustre les faiblesses de l'économie américaine. De nouvelles puissances comme la Chine viennent concurrencer l'impérialisme américain. Les pays émergents ne sont plus alignés sur les positions américaines. Le temps du capitalisme sauvage et de la dérégulation est révolu.Cependant, l'esprit d'innovation du président américain peut susciter un nouveau leadership qui compense en partie ce déclin de la majesté américaine. Pour Barack Obama aucun thème n'est tabou. Les positions qu'il vient d'exprimer concernant la dénucléarisation de la planète en sont une bonne illustration. Voilà pourquoi les Etats-Unis pourraient passer d'une puissance imposée à un leadership accepté.

Koffi Souza    

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Juste récompense

Culture

Lidi Bessi-Kama, médecin militaire et du sport a été récompensée par l’association des femmes leaders mondiales de Monaco.

Rentrée judiciaire à Abuja

Cédéao

La Cour de justice de la Cédéao vient d'effectuer sa rentrée judiciaire. L'ambassadeur togolais a salué le rôle joué par cette institution.

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.