Quel nationalisme sportif ?

29/07/2012
Quel nationalisme sportif ?

Il y a un nationalisme dangereux : celui qui exprime le refus de l’autre, l’agressivité envers les étrangers, la préférence donnée à la  force plutôt qu’à la négociation, à  l’armée plutôt qu’à la diplomatie.

Il y a un nationalisme légitime : la fierté d’appartenir à une communauté libre et indépendante, le bonheur de la voir s’illustrer dans une saine compétition avec les autres nations, le sentiment d’être à la fois enfant du monde et citoyen de son terroir.

A l’évidence, le nationalisme sportif relève de cette seconde catégorie. Le magnifique ballet d’ouverture des Jeux olympiques de Londres en est une superbe et réussie illustration. Les Jeux olympiques 2012, lancés par la Reine d’Angleterre Elisabeth II, sont officiellement ouverts, après prés de quatre heures d’un spectacle époustouflant conclu par Paul Mc McCartney sur le Hey Jude des Beatles.

Steve Redgrave, quintuple champion olympique d’aviron,  a assuré ,après David Beckham, le dernier relais de la flamme. Il l’a ensuite transmise à sept adolescents qui ont allumé la torche au centre d’un Stade olympique qui a assisté avec émotion au spectacle proposé par le réalisateur Danny Boyle.Toutes les flammes se sont jointes dans un grand creuset unificateur pour célébrer l’unité olympique.

Les Nations étaient pourtant là bien présentes et les délégations défilaient derrière leur drapeau pour bien marquer l’ouverture d’une saine compétition entre elles

Chacun va désormais compter dans le calme et la paix, la joie ou le regret ses succès ou ses échecs

Le nationalisme sportif est pacifique et fédérateur.

La frontière est pourtant ténue entre la vertu et le vice. Les rassemblements sportifs et leur immense audience sont trop souvent le lieu d’affrontements entre supporteurs. Les racines du mal peuvent aussi s’infiltrer dans les plus nobles des compétitions. Au moment où on commémore la tuerie des JO de Munich, voila quarante ans, il faut sans relâche proclamer que la flamme qui rassemble les Nations est un creuset unificateur et non un brasier destructeur.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).