Quelle virginité écologique pour l’Afrique ?

28/06/2012
Quelle virginité écologique pour l’Afrique ?

L’Europe trop polluée regarde avec envie les immenses espaces vierges africains. Et pourtant cette pureté est déjà bien atteinte.

Les concentrations urbaines ne savent que faire de leurs déchets et les plastiques s’accrochent aux arbres et aux maisons comme des chauves-souris devenues folles.

Les exploitations minières rejettent leurs poisons sans précaution dans le sol .Des navires transportent sur les côtes africaines les rejets des civilisations industrielles. N’oublions pas le Probo Koala de la compagnie néerlandaise Trafigura Beheer  qui a remis plus de 500 t de déchets toxiques à une société locale qui les a déversés dans une décharge publique d'Abidjan, en août 2006 faisant plus de 100 000 victimes, et entre 15 et 17 morts.

Les animaux sauvages sont les victimes de la pauvreté et de la cupidité. Cette semaine les autorités gabonaises ont brûlé cinq tonnes d'ivoire,  pour envoyer un "message fort" aux braconniers et trafiquants dans la sous-région, et à la communauté internationale. Pour obtenir ces quantités, près de 850 éléphants ont été tués, alors que le Gabon ne compte que 50.000 éléphants. L'Afrique forestière a perdu 80% de ses éléphants ces derniers 20 ans.

L’Afrique doit se développer mais en respectant les équilibres naturels dont elle est merveilleusement dotée.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fin de la réunion ministérielle du Conseil de l'entente

Coopération

Le ministre des Affaires étrangères Robert Dussey a présidé dimanche à Lomé la réunion ministérielle du Conseil de l’Entente.

Engagement renouvelé

Coopération

Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a annoncé le renouvellement de ses programmes quinquennaux de coopération avec le Togo.

Médecine chinoise pour combattre le paludisme

Santé

Près de 200.000 injections d’artéméther ont été offertes vendredi au ministère de la Santé par les autorités chinoises.

Avant-première au 2 février

Culture

L’acteur américain d’origine béninoise, Djimon Hounsou, présentera son nouveau documentaire consacré au vaudou le 10 décembre à Lomé.