Réchauffement

13/02/2008
Réchauffement

Les diplomates qui connaissent l'art de la litote ont parlé de refroidissement pour qualifier la relation germano togolaise dans ces quinze dernières années. On aurait pu aussi bien évoquer une glaciation tant il y avait d'acharnement de la partie allemande à maintenir le Togo sous sanctions. C'est pourquoi il faut se féliciter sans réserves de la nouvelle donne qui s'est manifestée lors de la visite à Lomé cette semaine d'une importante délégation  conduite par le ministre des affaires étrangères allemand.

Le dialogue est renoué, les voies de la coopération sont rouvertes. L'évolution politique récente du Togo sous l'impulsion de Faure Gnassingbé a conduit à ce cheminement positif. Mais , c'est aussi l'arrivée en Allemagne d'une majorité politique plus réaliste qui a permis d'inaugurer une nouvelle ère des relations entre le Togo et l'Allemagne. 

Chacun l'aura compris : c'est la coopération et la bonne santé économique qui permettent le changement démocratique tandis  que l'exclusion et les sanctions renforcent les tensions. Cette semaine fut marquée au Togo par la fin de l'harmattan et le début de la chaleur comme si la nature avait voulu célébrer l'heureux réchauffement germano-togolais.

 

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.