Réduction de la pauvreté

22/06/2009
Réduction de la pauvreté

Tous les  pays africains sont touchés par la pauvreté et le Togo n'échappe pas à ce fléau. On estime dans une conception extensive que  la pauvreté touche 61,7% des individus, soit 47,3% des ménages. La pauvreté se situe essentiellement  dans les campagnes où vivent 79,9 % des individus pauvres et où l'incidence est de 74,3%, .Le milieu urbain est confronté à une incidence de pauvreté de 36,8 %.

Voilà pourquoi, avec le concours actif et dévoué du PNUD, le gouvernement togolais a engagé un programme audacieux de lutte contre la pauvreté. 

Le dernier conseil des ministres a adopté le document complet de stratégie de réduction de la pauvreté pour la période 2009-2011.

Il s'agit d'un programme ambitieux d'action en faveur des populations qui comporte plusieurs volets : bonne gouvernance, renforcement de la croissance économique, développement des formations et des capacités de la population, réduction des disparités régionales.

 

C'est, en effet, par une meilleure répartition des fruits de la richesse entre tous les Togolais que se règleront les conflits politiques .La réduction équilibrée de la pauvreté contribuera au renforcement du climat apaisé que le président Faure a fixé comme ligne de force de son action.

 

Koffi Souza

 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.