Réforme

15/08/2011
Réforme

En annonçant une nouvelle phase de dialogue et de réforme, le président Faure Gnassingbé a répondu à l’attente de tous ceux qui s’impatientaient de voir le temps passer sans que les équilibres institutionnels soient modifiés.

Mais il fallait, avant toute chose, rétablir les équilibres économiques et impulser la bonne gouvernance dans un contexte mondial difficile.

La phase politique qui s’ouvre n’est cependant pas une autoroute dégagée de tout obstacle. 

Il s’agit, en effet, d’arriver à trouver des institutions acceptées par tous .C’est une chose techniquement possible mais difficile à réaliser puisque derrière les institutions se profilent des enjeux de pouvoir. Chacun voit midi à sa porte et le pouvoir au bout d’une révision constitutionnelle.

Alors, souhaitons bonne chance aux négociateurs.

Que l’esprit d’unité nationale et de tolérance les inspire pour mettre sur les rails le Togo nouveau.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.