Réforme

15/08/2011
Réforme

En annonçant une nouvelle phase de dialogue et de réforme, le président Faure Gnassingbé a répondu à l’attente de tous ceux qui s’impatientaient de voir le temps passer sans que les équilibres institutionnels soient modifiés.

Mais il fallait, avant toute chose, rétablir les équilibres économiques et impulser la bonne gouvernance dans un contexte mondial difficile.

La phase politique qui s’ouvre n’est cependant pas une autoroute dégagée de tout obstacle. 

Il s’agit, en effet, d’arriver à trouver des institutions acceptées par tous .C’est une chose techniquement possible mais difficile à réaliser puisque derrière les institutions se profilent des enjeux de pouvoir. Chacun voit midi à sa porte et le pouvoir au bout d’une révision constitutionnelle.

Alors, souhaitons bonne chance aux négociateurs.

Que l’esprit d’unité nationale et de tolérance les inspire pour mettre sur les rails le Togo nouveau.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.