Révolutions endeuillées

03/02/2011
Révolutions endeuillées

En Tunisie d'abord, en Egypte ensuite, des révoltes populaires ont ébranlé les régimes en place. Ancrées sur les nouveaux moyens de communication notamment Internet et les réseaux sociaux, elles ont montré les ressources de mobilisation qu'offrent les nouveaux medias. Elles ont été portées ,dans un premier temps, par un élan de sympathie de l'opinion mondiale. Voici cependant qu'avec les troubles importants que connait la société égyptienne, le vent semble tourner.
La démocratie de la rue est en effet pleine de dangers. Donnant l'impression du spontané et de la liberté, elle peut, en effet, très vite être manipulée par des groupes organisés qui récupèrent à leur profit les initiatives désordonnées. Les peuples qui voulaient s'affranchir se trouvent souvent soumis à des tutelles plus lourdes que celles qu'ils supportaient auparavant.
Il y a, par ailleurs, un grand risque à remplacer la loi et l'ordre par l'anarchie L'Etat de droit protège les forts contre les faibles. Quand le désordre s'installe, les barres de fer et les milices mettent en péril les libertés. Les révolutions des œillets se transforment en révolutions endeuillées.
Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.