Rêvons la justice

24/10/2013
Rêvons la justice

Dans le cadre de la nouvelle cour d’appel de Lomé s’est déroulée la rentrée solennelle judiciaire 2013-2014.Une occasion pour faire le point sur la situation de la justice dans notre pays.

Les tares qui sont portées à son débit par les justiciables sont de trois ordres. On lui reproche son absence d’indépendance par rapport au pouvoir politique, une corruption endémique et son imprévisibilité notamment dans les conflits de propriété immobilière.

Sur tous ces points, le pouvoir politique s’est attaché à répondre aux besoins des citoyens.

Pour lutter contre la corruption, il fallait  tout à la fois améliorer la condition indiciaire des magistrats et rappeler à l’ordre et, au besoin sanctionner, ceux qui s’adonnent à la « marchandisation » de la justice

Pour réaffirmer l’indépendance de la justice au Togo, il convenait de  réformer les organes de gestion du corps judiciaire et rappeler les politiques à leur devoir de respecter l’autorité judiciaire. 

Restent les conflits liés à l’obscurité du droit, il faudra ici, notamment sur les litiges fonciers, clarifier la règle de droit pour que l’oeuvre de la justice puisse s ‘exercer dans la transparence.

Par-dessus tout, il faut donner à la justice les moyens suffisants mais ceux-ci ne seraient rien sans la diffusion d’une morale judiciaire qui porte au plus haut les vertus de la justice et du droit chez tous les acteurs du corps judiciaire. Comme l’a souligné le  ministre de la justice garde des sceaux M.  Koffi Essaw. « Rêvons ensemble d’une justice moderne dans les années à venir. Rêvons ensemble d’une justice performante impartiale et accessible à tous. Rêvons ensemble d’une justice noble forçant respect et admiration, une justice dépouillée de ses corps et parasites destructeurs qui sont la corruption et la médiocrité intellectuelle, ceci est possible, une justice qui joue réellement son rôle de miroir et de baromètre de la société est possible (…)

Rêvons oui mais aussi transformons le rêve en réalité !

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.