Souvenir et création

07/02/2008
Souvenir et création

Cette semaine le Togo était recueilli dans le souvenir du Président Eyadema trois ans après sa disparition. La succession des géants de la politique pose toujours deux types de questions. Juger et jauger leur place dans l'histoire. Ce n'est pas chose facile car il faut le recul du temps et l'apaisement des passions que soulèvent toujours les hommes qui sortent de l'ordinaire. Aujourd'hui, en France, tout le monde est devenu gaulliste. On peut supposer de même que l'histoire reconnaitra le rôle de bâtisseur de la Nation togolaise du Président Eyadema.

 

La seconde interrogation est plus aléatoire. Elle consiste à apprécier si les successeurs des géants restent dans leur ligne politique ou s'en écartent. Question vaine .Les grands politiques sont aussi de grands pragmatiques.

Eyadema s'amusait à comparer le politique au caméléon qui doit toujours s'adapter aux variations du terrain. Dés lors, toute comparaison est déraisonnable car personne ne sait ce que le prédécesseur aurait fait dans des circonstances nouvelles.

Le successeur ne peut être jugé qu'à l'aune de son action et non avec le thermomètre étalonné par son prédécesseur. La vie est mouvement et le respect n'exclut pas le changement. L'histoire n'est jamais immobile.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.