Terrorisme en Afrique

10/01/2011
Terrorisme en Afrique

La nouvelle prise d'otages qui a couté la vie à deux français au Niger illustre la progression du péril terroriste en Afrique.
Ce n'est probablement qu'un début. Les armées africaines sont pour la plupart faibles et elles ne peuvent asseoir leur contrôle sur d'immenses territoires.
La progression de la misère rend des communautés marginales vulnérables à la commercialisation de la prise d'otages.
L'ambigüité de la position de la France accentue les dangers.
Ces pays vivaient jusqu'ici sous un parapluie militaire français. Or, la France n'a plus souhaité jouer ce rôle tutélaire. La révision des conventions de défense est allée dans ce sens. C'est dans le vide ainsi créé que se sont engouffrés les variantes d'Al Quaida et les autres mouvements terroristes.
L'armée française qui était partie par la porte est contrainte de retourner en catastrophe par la fenêtre.
La décomposition de l'espace francophone, qui va en s'accentuant, doit faire l'objet d'une réflexion approfondie. La France est trop impliquée en Afrique pour y devenir un simple spectateur.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.