Terrorisme en Afrique

10/01/2011
Terrorisme en Afrique

La nouvelle prise d'otages qui a couté la vie à deux français au Niger illustre la progression du péril terroriste en Afrique.
Ce n'est probablement qu'un début. Les armées africaines sont pour la plupart faibles et elles ne peuvent asseoir leur contrôle sur d'immenses territoires.
La progression de la misère rend des communautés marginales vulnérables à la commercialisation de la prise d'otages.
L'ambigüité de la position de la France accentue les dangers.
Ces pays vivaient jusqu'ici sous un parapluie militaire français. Or, la France n'a plus souhaité jouer ce rôle tutélaire. La révision des conventions de défense est allée dans ce sens. C'est dans le vide ainsi créé que se sont engouffrés les variantes d'Al Quaida et les autres mouvements terroristes.
L'armée française qui était partie par la porte est contrainte de retourner en catastrophe par la fenêtre.
La décomposition de l'espace francophone, qui va en s'accentuant, doit faire l'objet d'une réflexion approfondie. La France est trop impliquée en Afrique pour y devenir un simple spectateur.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.