Togo : élections, participation ou boycott

03/06/2013
Togo : élections, participation ou boycott

Le processus électoral entre à présent dans sa dernière phase : le dépôt des candidatures. Après  l’étape du recensement dont on s’accorde à reconnaitre qu’elle a été réussie il va falloir que chacun se détermine sur sa participation à l’opération électorale,

L’opposition extra- parlementaire avait décidé de ne pas participer au recensement, elle a révisé sa position,

La voilà à présent devant un choix difficile et qui est germe de divisions en son sein. La tentation habituelle des opposants au Togo est de boycotter le scrutin,

Cette attitude n’a guère été payante dans le passé. Elle ne profitera pas davantage à ses protagonistes pour les élections de 2013.

Pour justifier une non-participation, il faut arriver à convaincre que les dés sont pipés et que le scrutin sera frauduleux. Or l’opposition extra parlementaire n’a pas réussi à faire valider cette opinion par la société internationale, malgré une phraséologie agressive et extrémiste. Elle présente le régime togolais comme une dictature ayant recours à l’arbitraire .Ce travestissement ne convainc pas l’opinion qui apprécie à sa juste mesure la situation actuelle. Le Togo a effectué de grands progrès démocratiques et les esprits avisés pensent qu’il vaut mieux l’aider à progresser sur les chemins de la démocratie que le plonger dans le nihilisme révolutionnaire.

Mais la participation fait peur aux extrémistes Tout d’abord, ils prétendent depuis des mois être majoritaires .Mais cette revendication incantatoire ne repose sur rien. Dans une démocratie ce sont les urnes qui décident et non les cortèges du samedi. D’autre part, les opposants ne se sont pas préparés à la compétition électorale .Où est leur programme ? Où est leur cohésion?

Pourtant, une non –participation n’aurait aucune cohérence.  Depuis des mois, l’ANC demande que ses anciens députés  démissionnaires soient réintégrés dans l’Assemblée Nationale. Comment pourrait-elle à présent refuser d’avoir des élus si le scrutin lui est favorable ? Quant au CST qui revendique l’ouverture d’un dialogue, comment pourrait-il refuser de siéger dans le cadre institutionnel de dialogue qu’est l’Assemblée ?

Chacun se réjouira de la participation la plus large possible à l’élection qui va s‘ouvrir.

Koffi Souza       

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.