Togo : le problème politique de l’international à l’interne

01/04/2010
 Togo : le problème politique de l’international à l’interne

En cette année 2010 où l'on fête le cinquantenaire des indépendances de plusieurs Etats africains, il n'est pas inutile de rappeler que l'indépendance d'un Etat lui donne pleine souveraineté pour traiter de ses affaires internes et externes.
Certes, l'Etat indépendant n'est pas libre de tout faire. Il est soumis aux règles du droit international. Mais, en dehors de ce cadre, il adopte les institutions de son choix et celles-ci gouvernent en parfaite liberté.
Il arrive cependant que des Etats traversent des crises graves et n'arrivent pas à trouver à l'intérieur la solution à leurs problèmes : crise politique, drame humanitaire ou même séisme comme à Haïti. Alors les affaires intérieures sont appréhendées par la communauté internationale qui cherche à proposer ou à imposer sa solution. Tel a été le cas au Togo dans la décennie 90.L'Union européenne a mis en quelque sorte le pays, sous tutelle pour lui dicter sa voie.
Cette phase s'est achevée avec les élections législatives transparentes de 2007.L'opposition dispose à présent d'un levier puissant à l'intérieur de l'Assemblée. Le débat politique réintègre la Nation.
Avec la large reconnaissance internationale de l'élection présidentielle de mars 2010, ce mouvement est devenu irréversible.
Pourtant, certains courants de l'opposition continuent de s'accrocher aux chancelleries étrangères en espérant obtenir par la pression extérieure les satisfactions dont ils ont été privés par les électeurs.
C'est une démarche vaine.
Désormais, les Togolais doivent se parler entre eux sans tiers extérieurs. Le débat politique togolais est rentré au bercail.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.