Togo : une passion morbide

12/05/2013
Togo : une passion morbide

Toute mort est un drame même si elle s’orne de l’espérance de la vie éternelle. A plus forte raison quand elle survient dans des circonstances tragiques ou injustes. C’est pourquoi le décès de tout être humain est encadré par une stricte procédure juridique de façon à séparer les morts naturelles des morts délictuelles ou criminelles.

On comprend donc que le décès en prison d’un des inculpés dans l’affaire des incendies exige une enquête approfondie qui ne laisse à l’écart aucune investigation et aucune hypothèse.

On comprend en revanche difficilement la passion morbide qui inspire certains. On les sent presque heureux lorsqu’un drame survient. Ils s’en emparent comme d’un étendard pour crier haut et fort la responsabilité du pouvoir en éliminant toute autre incrimination.

Il leur faut des drames pour charger la barque des gouvernants.

Le simple accident de la circulation est transformé en attentat.

Le désarroi suicidaire est imputé au pouvoir.  

Les  microbes et les virus  sont considérés comme des alliés de l’exécutif.

Quand un enfant est injustement tué par l’acte déviant d’un policier, on oublie de  s’interroger sur la responsabilité de ceux qui ont jeté des gamins dans les rues.

Quand des personnes sont incarcérées selon les procédures légales dans l’affaire des incendies des marchés, on fait le silence sur tous les drames humains que ces tristes évènements ont générés.

La politique est faite par les vivants pour les vivants. 

Elle doit respecter la vie humaine et honorer les défunts.

Elle ne doit pas être une passion morbide qui en viendrait à souhaiter de nouveaux morts pour s’en servir de courte échelle dans une hypothétique conquête du pouvoir.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.