Un Togo moderne et réconcilié

26/04/2014
Un Togo moderne et réconcilié

Le nouveau terminal de l'aéroport de Lomé

Le Togo a longtemps désespéré les bailleurs de fonds. Il semblait porté plus  à la destruction qu’à la reconstruction. Ses institutions paraissaient menacées par un coup d’état permanent tant la déchirure du tissu social était importante.

La politique de réconciliation menée par le président Faure Gnassingbé a aujourd’hui porté ses fruits

Si le dialogue politique reste vif, l’Accord Politique global a décontracté la scène politique. Des élections législatives démocratiques et pluralistes ont institutionnalisé le meilleur des cadres de dialogue qui existe dans une démocratie. La commission vérité justice et réconciliation a posé les bases d’un apaisement  des tensions historiques.

La communauté internationale a reconnu l’importance de cet apaisement au point d’élire le Togo au sein du conseil de sécurité des Nations Unies, les aides internationales ont repris stimulées par la bonne gouvernance dont s’inspirent à présent les dirigeants togolais.

Le Togo est devenu un immense chantier porté vers la modernisation : routes, aéroport, ports dessinent le paysage du Togo pour demain.

Ce 27 avril 2014 est un jour d’espérance  pour que  tous les Togolais vivent mieux dans un pays  serein et apaisé.

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.