Un effet inattendu de la démocratie

07/02/2011
Un effet inattendu de la démocratie

Le ministre de la Justice et des Affaires constitutionnelles du Malawi, George Chaponda, songe à proposer une loi pour réglementer le pet : "C'est le droit du gouvernement de maintenir la décence publique. C'est à nous d'imposer l'ordre. Voulez-vous que les gens pètent n'importe où ?".
Pour lui cet usage immodéré du pet est une conséquence de la démocratie. Il précise, que "ce n'était pas le cas pendant la dictature parce que les gens avaient peur des conséquences. Maintenant, à cause du multipartisme et de la liberté, les gens s'arrogent le droit de se soulager n'importe où". Pour lui, il ne faut pas confondre démocratie et pétocratie.
Le ministre souhaite donc que le Parlement examine une loi, classant le pet en public comme un "délit mineur", passible d'une amende.
On souhaite donc bien du plaisir aux juges qui auront à appliquer cette loi. Il faudra que l’accusation arrive à prouver que le délit était intentionnel et non fortuit.
On imagine la difficulté de la reconstitution des faits. On peut penser aussi que les prévenus évoqueront des excuses médicales. Le tribunal devra-t-il alors ordonner des obligations de soins ?
Il existe des limites à la réglementation des comportements par la loi.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.