Un malade, trois déçus

22/02/2010
Un malade, trois déçus

Souvent l’imprévu arrive, c’est ce que doivent se dire de nombreux leaders de l’opposition au Togo.
Gilchrist Olympio avait bâti toute sa stratégie sur l’acceptation de sa candidature aux présidentielles convaincu qu’il était d’être élu dans tous les cas de figure .Il oriente donc tous les débats autour de la libéralisation des conditions d’éligibilité à la présidentielle et s’estime satisfait une fois qu’il l’obtient.
Et puis patatras, voici qu’une chute malencontreuse l’empêche de se présenter à temps et le met hors-jeu.
On mesure l’étendue de sa déception.
Jean-Pierre Fabre pouvait légitimement espérer être le porte-flambeau incontesté de l’UFC et pensait conduire sa candidature à la hussarde. Il se présente même à la visite médicale avant que l’on ne soit certain de la défection de Gilchrist. Mais le parti étale ses divisions au grand jour. Le principal représentant de l’UFC à la CENI, Homawoo, affirme son hostilité à sa candidature.
Quant à Gilchrist Olympio, il lui fera attendre jusqu’au 21 février l’expression de son soutien et, pour qui sait lire entre les lignes, cet appui lui est chichement dispensé. Car que signifie cette longue attente ainsi expliquée :
« Il fallait également nous assurer que les grandes priorités économiques et sociales définies collectivement sous ma responsabilité soient entièrement partagées et exécutées par le candidat de notre choix, Jean-Pierre FABRE. ».
Comme si le président de l’UFC ne connaissait pas son secrétaire général !
Quant à Yaovi Agboyibo, il pouvait espérer après sa visite à Gilchrist Olympio être le candidat unique de l'opposition. N’avait-il pas suggéré que le leader souffrant de l'UFC allait l’adouber ?
Ainsi un seul malade peut-il provoquer trois déceptions.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.

'Une étape importante vers l'apaisement en Guinée-Bissau'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a salué mardi la nomination d’un Premier ministre de consensus en Guinée Bissau.

Le CHR d'Atakpamé va disposer d'une unité de soins critiques

Santé

L’hôpital régional d’Atakpamé disposera dans quelques semaines d’une unité de traumatologie ultra-moderne. Un don de la coopération israélienne.