Un meilleur Togo pour tous les citoyens !

23/04/2008
Un meilleur Togo pour tous les citoyens !

Le 27 avril 1960 le Togo, selon les termes de la Constitution, a accédé « à la souveraineté internationale ». Membre à part entière de la communauté des Nations, il porte avec son génie propre les valeurs de la démocratie pluraliste et de l'Etat de droit. Les épreuves politiques ne l'ont pas épargné durant ces quarante huit années. Le monde a changé, la façon de faire de la politique aussi. Le temps des frontières ouvertes et de l'information libre est venu. Le multipartisme nécessaire cherche à trouver ses contrepoids unitaires.

Un nouvel équilibre doit être trouvé entre l'ordre nécessaire et le déferlement des individualismes. Quelle société n'aurait pas rencontré des problèmes devant de tels changements ? Alors et surtout que l'indépendance économique est précaire, tributaire de la mondialisation et de ses déséquilibres.Mais, le Togo aborde ce 27 avril dans la sérénité malgré les passéistes qui n'entrevoient l'avenir que dans les miasmes du passé. Le Togo doit continuer dans le dialogue à construire sa trame unitaire. Il doit persévérer dans le respect des citoyens et dans la bonne gouvernance.

Que ce 27 avril annonce un meilleur Togo pour tous les citoyens. !

Koffi SOUZA

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Grand Prix de la Kozah : victoire de Hamza Assoumanou

Sport

La première édition du tour cycliste  'Grand Prix de la Kozah' a été remportée jeudi par Hamza Assoumanou de l’équipe Bike Aid (Kpalimé).

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.