Un tour

28/12/2009
Un tour

Le facilitateur, le président Compaoré, a tranché. La prochaine élection présidentielle se déroulera selon les dispositions de la Constitution à un tour de scrutin.
L’affaire était courue d’avance. Il n’était pas possible de modifier la Constitution à une date si proche du vote sans compromettre la tenue même du scrutin qui doit se tenir dans les délais constitutionnels rappelés depuis plusieurs mois par la Cour Constitutionnelle.
Il faut ajouter qu’on ne modifie pas une Constitution parce que l’opposition, n’ayant pas réussi à se mettre d’accord sur une candidature unique, a besoin de l’épreuve du premier tour pour jauger ses forces.
Chacun savait bien d’ailleurs que l’on en arriverait là et les gesticulations ressemblaient plus à une parade de bravoure qu’à un espoir réel de voir la Constitution modifiée.
En somme, il n’y a ni vainqueur, ni vaincu.
Que chacun tienne compte de la volonté de la population de voir se dérouler une élection paisible et transparente.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.