Un tour

28/12/2009
Un tour

Le facilitateur, le président Compaoré, a tranché. La prochaine élection présidentielle se déroulera selon les dispositions de la Constitution à un tour de scrutin.
L’affaire était courue d’avance. Il n’était pas possible de modifier la Constitution à une date si proche du vote sans compromettre la tenue même du scrutin qui doit se tenir dans les délais constitutionnels rappelés depuis plusieurs mois par la Cour Constitutionnelle.
Il faut ajouter qu’on ne modifie pas une Constitution parce que l’opposition, n’ayant pas réussi à se mettre d’accord sur une candidature unique, a besoin de l’épreuve du premier tour pour jauger ses forces.
Chacun savait bien d’ailleurs que l’on en arriverait là et les gesticulations ressemblaient plus à une parade de bravoure qu’à un espoir réel de voir la Constitution modifiée.
En somme, il n’y a ni vainqueur, ni vaincu.
Que chacun tienne compte de la volonté de la population de voir se dérouler une élection paisible et transparente.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.

'Une étape importante vers l'apaisement en Guinée-Bissau'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a salué mardi la nomination d’un Premier ministre de consensus en Guinée Bissau.

Le CHR d'Atakpamé va disposer d'une unité de soins critiques

Santé

L’hôpital régional d’Atakpamé disposera dans quelques semaines d’une unité de traumatologie ultra-moderne. Un don de la coopération israélienne.