Un tour

28/12/2009
Un tour

Le facilitateur, le président Compaoré, a tranché. La prochaine élection présidentielle se déroulera selon les dispositions de la Constitution à un tour de scrutin.
L’affaire était courue d’avance. Il n’était pas possible de modifier la Constitution à une date si proche du vote sans compromettre la tenue même du scrutin qui doit se tenir dans les délais constitutionnels rappelés depuis plusieurs mois par la Cour Constitutionnelle.
Il faut ajouter qu’on ne modifie pas une Constitution parce que l’opposition, n’ayant pas réussi à se mettre d’accord sur une candidature unique, a besoin de l’épreuve du premier tour pour jauger ses forces.
Chacun savait bien d’ailleurs que l’on en arriverait là et les gesticulations ressemblaient plus à une parade de bravoure qu’à un espoir réel de voir la Constitution modifiée.
En somme, il n’y a ni vainqueur, ni vaincu.
Que chacun tienne compte de la volonté de la population de voir se dérouler une élection paisible et transparente.

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !