Une immense fraternité

11/01/2015
Une immense fraternité

Les nations s’effondrent si elles oublient de renforcer leurs fondations

Lorsqu’ils sèment la mort, la tristesse et la désolation, les terroristes poursuivent un objectif politique : frapper au cœur la communauté nationale, introduire  en elle les germes de la discorde et de la dissociation, la rendre folle en la poussant aux excès.

Si c’était bien là l’objectif poursuivi par les criminels qui ont agi sur le sol français, il est loin d’avoir été atteint. Les blessures subies par le corps social français ont provoqué une rare unité nationale et une immense fraternité mondiale – avec au premier rang les pays africains- s’est nouée autour de la France.

Solidarité entre les nations  pour rejeter l’horreur négatrice des droits humains et refuser un extrémisme barbare.  Renforcement de l ‘unité nationale contre les dérives sectaires, rejet des extrémismes religieux de toutes natures, condamnation de l’antisémitisme sous toutes ses formes.

Cette gigantesque émotion fraternelle ne doit pas cependant faire oublier les problèmes qui demeurent et qu’une grande manifestation   sous le coup de l’émotion ne peut dissimuler.

Les nations civilisées ont cru, un peu légèrement, qu’une époque de paix et de sécurité pouvait subsister spontanément sur leur territoire et elles ont oublié que le mal existe et qu’il doit être pourchassé par des forces de sécurité compétentes et dotées de moyens adéquats.

Le lourd tribut payé par les forces de l’ordre françaises, l’extraordinaire efficacité de leur action doit donner à réfléchir. Il convient de se rappeler que les peuples désarmés ont toujours été vaincus et que seule la peur du gendarme est la source de la sagesse.

Nos peuples ont également oublié en cette ère de mondialisation qu’une communauté nationale ne peut se maintenir sans l’adhésion à un corps de valeurs communes et sans un respect par tous les citoyens des obligations qu’engendre l’appartenance à une même communauté. Les Etats vaches à lait où on peut se servir sans servir sont fragiles et vulnérables. Toutes les libertés doivent être  encadrées et ne doivent pas se transformer en  licences.

Au moment où l’immense océan de fraternité parcourt comme une vague les rues de Paris, il convient de garder en mémoire que les nations s’effondrent si elles oublient de renforcer leurs fondations.

Koffi SOUZA

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.