Union africaine : un sommet décisif

02/02/2015
Union africaine : un sommet décisif

Force militaire régionale de 7.500 hommes

C’est une atmosphère contrastée qui émane de la dernière réunion de l’Union africaine

Les chefs d’Etat réunis à Addis Abeba ont écouté sans broncher le secrétaire général des Nations Unies prononcer un discours moralisateur incitant les chefs d’Etat africains à ne pas manipuler leurs constitutions pour rester au pouvoir. Cela n’a pas empêché les dirigeants présents d’apporter leur soutien à la désignation de Robert Mugabe comme Président de l’Union.

Le pragmatisme l’emporte dans une Afrique déchirée par de nombreux conflits territoriaux ou idéologiques. La rébellion armée de Boko Haram au Nigeria menace de s’étendre à d’autres états et le Cameroun est déjà touché.

Le Conseil de paix et de sécurité de l'UA a appelé à la création d'une force militaire régionale de 7 500 hommes pour contrer le groupe islamiste.

Une réunion d'experts militaires africains aura lieu du 5 au 7 février à Yaoundé (Cameroun) pour discuter des modalités de cette force. L'UA demandera ensuite une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU permettant le déploiement de la force, a indiqué Smaili Chergui, commissaire à la Paix et la Sécurité de l'organisation. L'UA envisage aussi de demander à l'ONU la création d'un fonds pour la financer. Mais la réussite de l’opération dépendra de la mobilisation de l’Afrique elle-même. 

Comme l’exprimait le président tchadien Idriss Déby « Ne demander pas à chaque fois à l’ONU ou à la France ou à un autre pays européens de résoudre les problèmes en Afrique. L’Afrique a des capacités, des moyens, des hommes, il suffit simplement d’avoir la volonté. C’est à cela que nous devrions réfléchir en tant que dirigeants Africains : mettre en commun l’ensemble de nos moyens et faire face à ce défi colossal, important, sécuritaire, humanitaire. »

Il reste que la solution militaire ne doit pas être la seule option.Il convient de réfléchir aux causes profondes de ces rebellions qui secouent plusieurs pays africains.

Koffi SOUZA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Il faut frapper les fumeurs au portefeuille

Santé

La fiscalité sur le tabac n'est pas dissuasive. Il faut augmenter les taxes et lutter face à une contrebande en plein essor.

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.